Canailles

Québec, Février 2012

Membre(s) du groupe
Daphné Brissette — voix
Dan Tremblay — guitare
Alice Tougas — accordéon, voix
Annie Carpentier — voix
Benjamin Proulx — guitare, banjo
Erik Evans — mandoline, voix
JP Tremblay — percussions
Tony Le Tigre — contrebasse, voix

Épisode tourné le: 15 février 2012
Lieu: Capitole de Québec
Facebook
Bandcamp
Grosse Boîte





Résumé de l’épisode

J’ai découvert Canailles la veille du tournage, lors de leur spectacle au Capitole de Québec, dans le cadre du SMIQ. Ils m’ont tout de suite conquis. Dès la première chanson, j’étais figé. Un blues épuré mené par la voix rauque et franche de Daphné Brissette, que j’espérais en secret qu’ils interprètent à Stéréo-Séquence (Partie remise?). L’énergie qu’ils dégagent est contagieuse et la chimie entre les membres du groupe crève la scène.

Nous étions donc au Capitole pour tourner des capsules vidéos avec des artistes présents au Salon de la musique indépendante de Québec. Grâce à cette collaboration avec le SMIQ et le Capitole, nous avons eu un accès privilégié à l’hôtel centenaire et à ses nombreuses pièces et recoins. Abandonné dans les années 80 puis devenu squat par la suite avant d’être restauré dans les années 90; l’ancien théâtre-cinéma nous semblait un endroit fascinant et inspirant. Nous convenons donc de tourner l’épisode avec Canailles sur la terrasse du toit, avec la vue sur la ville illuminée et la patinoire d’Youville. L’idée semble plaire à tout le monde.

Groupe nombreux plus contrebasse oblige, nous nous séparons en deux groupes afin de respecter le poids maximal permis par le petit ascenseur. Il neige légèrement sur le toit du Capitole, mais rien pour compromettre le tournage. La troupe, légèrement limitée dans les instruments pouvant supporter notre climat nordique, nous offre tout de même deux chansons et se laisse même aller à quelques jams improvisés, dont cette délicieuse reprise des Backstreet Boys impossible à passer sous le silence… La terrasse se trouve directement à la sortie de l’ascenseur et, ce soir-là, les clients de l’hôtel qui passent par là se surprennent immanquablement à taper du pied. Marc Messier s’arrête même pour les écouter un instant.

Ramone-moi me donne encore des frissons à chaque fois que je regarde l’enregistrement. La base de notre projet c’est exactement ça: capter un moment unique, en rendant le plus de magie présente possible. Ces petits moments où tout le monde vibre sur la même longueur d’ondes, où tous les musiciens ne semblent plus faire qu’un, sont un vrai cadeau. Surtout en une prise !

Leur long-jeu, Manger du bois, réalisé par nulle autre que Socalled, est disponible dès le 10 avril chez Grosse Boîte/Dare to Care. De retour d’Austin au Texas où ils participaient au SXSW, Canailles trimballeront très probablement leur Folk Bluegrass à saveur de Cajun (qu’ils aiment appeler BlueCrass) près de chez vous cet été.

— Jimmy Voyer

En images