Rome Romeo

Saint-Romuald, Octobre 2011

Membre(s) du groupe
Geneviève Tremblay – voix, guitare
Olivier Maguire – synthé, guitare
Pascal Turcotte – guitare
Patrick-Paul Michon – piano, guitare
Gabriel Tremblay – percussion

Épisode tourné le: 21 octobre 2011
Lieu: Saint-Romuald, Québec

Site officiel
Facebook

Machette Records
Machette sur Facebook





Résumé de l’épisode

C’est un vendredi midi, entre deux concerts, que nous retrouvons RRO sur la rive sud de Québec. Ils nous accueillent dans la maison historique des parents d’Olivier, où ils ont passé la nuit. Je me souviens que la maison nous a accroché avant de savoir que c’était là, qu’elle s’est en quelque sorte imposée d’elle même. Tout le monde est là : David, la famille Maguire, une tante… L’ambiance est chaleureuse et invitante. On parle de la maison et du travail qui y a été consacré, du canon de l’époque de la guerre Wolfe / Montcalm et de la bataille des plaines d’Abraham échoué dans la cours arrière. On se rappelle des souvenirs, on parle de la Gaspésie. Je me rappelle d’ailleurs d’une van qui ne démarrait qu’à coup de marteau… mais ça, c’est une autre histoire.

On fait quelques essais, on déplace des trucs. Le plancher craque et ils sont cinq musiciens. On doit faire quelques prises pour trouver le meilleur compromis face aux contraintes auxquels on fait face. On enregistre Love Ends en premier. La chanson me plait un max dès le départ. En nostalgique des FHH que je suis, le calme du début de la chanson et la voix de Geneviève me rappelle Badly Drawn, en plus noir. Le trémolo est juste, tout le monde retient son souffle. La mélodie de piano est parfaite. Je me rends d’ailleurs compte à quel point j’aime tourner avec un vrai piano. Coup de coeur.

En images
Partie 2 — “Love Ends”

Vient ensuite une version revisitée de Tongue & Teeth, qui se retrouve d’ailleurs sur le nouveau 7″ du groupe, Lucifemme, à paraitre le 14 février 2012 sur l’étiquette Machette Records, fiers défenseur du vinyle assemblé à la main et du tourne-disque. Le simple aurait été enregistré au Breakglass studio par Jace Lasek (Wolf Parade, Land of Talk) et mixé par Adrian Popovich au Mountain City studio (Death from Above 1979, Sam Roberts). Nul besoin d’en dire plus… sinon que de mettre la main dessus!

Black Tape est la dernière chanson que nous enregistrons. La guitare me rappelle vaguement Pale Blue Eyes des Velvet Underground, version summer hit. C’est donc avec un peu d’été dans notre automne que nous rentrons, légers.


– Jimmy Voyer

Partie 3 — “Tongue & Teeth”