Alie Sin

Québec, août 2011

Membre(s) du groupe
Gabriel Marquis — voix, guitare
Pierre-Antoine Drolet — clavier, voix, guitare
Danny Roach — basse, voix

Épisode tourné le: 11 août 2011
Lieu: Escalier du Faubourg
Centre-Ville de Québec

Myspace
Facebook





Résumé de l’épisode

C’était une de ces soirées d’août qui tiennent à se faire ambassadrices de l’automne qui, fidèle au poste, prendra la relève sous peu.

Compte tenu d’un ciel précaire qui risquait de se déverser sur musiciens, photographes et matériel, le jardin Saint-Roch et son agora couverte se sont vu attribuer le point de rendez-vous. Le firmament a promis d’être clément et la pluie de s’abstenir, ce qui a permis de déplacer le lieu de tournage juste au-dessus, comme prévu.

Juché aux côtés de l’ascenseur du Faubourg, un vent du nord semble nous souligner le fait qu’on aurait tous dû enfiler un habit de panda. Admirateurs, amis et cowboys en quantité non négligeable tapissent la demi-lune que forme la rambarde du belvédère. Impossible de douter de l’authenticité de leur affection pour Alie Sin, alors qu’à la troisième pièce, nous aurons la chance de les voir chanter en cœur. Mais pour l’instant, ils restent visiblement timides.

Alors qu’en bas c’était la pluie, ici, notre éventuelle menace s’avère la police et les quelques habitants des condos avoisinants qui semblent ennuyés par notre présence. La brise emporte les quelques canettes de Pabst vides abandonnées sous le banc de parc.
Des motocyclistes se joignent aux fans à la dernière composition et agrémentent la mélodie d’un vertueux solo de moto.

Entre deux gorgées de sangria prête à boire, le panda ne cesse de headbanger sa grosse tête de mascotte. Normal, puisque personne n’a su rester froid au rythme des rengaines qui ont réchauffé mes doigts glacés et qui, de connivence avec les lampadaires qui surplombent la ville au-dessous, ont illuminé la noirceur de cette nuit du 11 août.

— Sophie Berthiaume
Jackalop

En images
Partie 2 — “singing in a shark pit”