Arrington de Dionyso

Québec, janvier 2013

Membre(s) du groupe
Arrington de Dionyso

Épisode tourné le: 26 janvier 2013
Lieu: Atelier du Cercle

Site Officiel
Facebook
Bandcamp





Résumé de l’épisode

Il y a de ses gens inclassable, qui, sans le moindre effort, brisent toutes les barrières de nos perceptions et conceptions d’une réalité qui semble être sans réelles surprises. Arrington de Dionyso a l’étoffe de ses êtres uniques.

Je l’ai rencontré dans le sous-sol du Cercle suite à un marathon de 24 heures de création visuel, de peintures étranges contenant des créatures mystiques arborant tous une adoration pour le sexe et les animaux à sang froid. Une jungle orgasmique et lézardesque. Une ambiance calme régnait dans l’endroit. L’homme m’accueillit dans son univers comme s’il me connaissait depuis toujours. Ses yeux clairs transportaient une passion brillante, qu’il utilise avec une précision qui semble si naturelle.

Phil Console, un groupe au son psyché-synthé-garage, allait commencer leur soundcheck dans le sous-sol. Il nous fallait trouver un endroit où tourner Arrington, un endroit un peu inhabituel. L’homme était nu-pied, ce qui réduisait beaucoup nos choix. C’est alors que Maxime Chiasson ( homme aux multiples talents, mais surtout connu pour sa casquette rouge et parce qu’il est drummer du super band de Québec Ponctuation ), qui s’occupait du son pour le show me montra la salle qui sert d’atelier pour Le Cercle. Je venais de trouver mon endroit unique et Arrington se prêta au jeu avec plaisir.

— Sébastien Ouellet

En images